Citibank attaqué en justice à Braine-Le-Comte

Aller en bas

Citibank attaqué en justice à Braine-Le-Comte

Message  groseillon le Mar 20 Jan 2009 - 12:09

Alors que Citibank a toujours refusé de rembourser ses clients ayant acheté des produits Lehman Brothers, un de ses clients belges a décidé de porter l'affaire en justice pour réclamer ses 100.000 euros, plus 5.000 euros de dommages, pour "abus de confiance" dans le chef de Citibank et du gérant de l'agence de Braine-le-Comte Bruxelles (L'Echo) -Les clients de Citibank Belgique ayant malgré eux investi dans des produits Lehman Brothers n'ont pas eu la chance des clients de Deutsche Bank. Alors que ces derniers se verront en partie indemnisés pour couvrir leurs pertes, Citibank Belgique, que l'on dit en vente, a toujours refusé jusqu'ici de couvrir ses clients malheureux. L'un d'entre eux a donc décidé de réagir. Son avocat, Georges-Henri Beauthier, assigne ce mercredi Citibank et le gérant de l'agence Citibank de Braine-le-Comte (la sprl AB Finance), pour «abus de confiance», à rembourser 100 000 euros placés il y a un an plus 5 000 euros au titre d'«indemnité provisionnelle du préjudice subi». André Fievez, qui n'a jusqu'ici reçu aucune réaction de son banquier (alors que Test-Achats et l'ombudsman des banques lui ont conseillé d'«attendre»), espère ainsi rallier à sa cause d'autres clients dans son cas. Il y a tout juste un an, cet ancien boucher se présentait au guichet de la Citibank, demandant à être considéré comme un épargnant rétif au risque (profil de risque «P2»). Une semaine plus tard, il lui confiait le fruit d'un héritage et de toute une vie de travail. Réparti en plusieurs produits: 100 000 euros en 5 ans pour un rendement brut de 3%, 50 000 euros en 6 mois, à 6%, et 100 000 euros dans un «2 Year Double Opportunity», en réalité un produit Lehman mais commercialisé par Citibank et, surtout, «avec en-tête Citibank dans tout le courrier. A aucun moment je ne pouvais deviner qu'il pouvait s'agir d'un produit à risque», précise M. Fievez. Les choses se compliquent lorsqu'il décide de mettre cette épargne en garantie pour obtenir un crédit-pont, afin de financer l'achat d'un appartement à la mer. Car entre-temps, Lehman est tombé en faillite. Et la «2 Year Double Opportunity», qui devait donner lieu à un remboursement pour moitié après un an, un coupon de 6% à la clé, et sur la totalité après deux ans, avec un rendement à déterminer en fonction de l'évolution du Stoxx 50, est vidée de sa substance. Le banquier de Braine-le-Comte, qui avait même avancé un acompte de 10% sur le prix de l'appartement (depuis lors devenu un prêt à 330 euros de mensualité), refusera dès lors de lui accorder le crédit. Après avoir tenté de trouver une solution chez ING, M. Flaviez trouvera refuge chez CBC, qui lui avancera l'argent nécessaire en 4 fois 6 mois. «Personne ne bouge», se désole-t-il. «J'espère mobiliser les épargnants qui sont dans mon cas.» «Il y a eu des précédents sur lesquels mon avocat se base pour établir qu'il y a eu abus de confiance», ajoute-t-il. Pour rappel, l'Inspection économique a ouvert un dossier, qu'elle a transmis au parquet. «Mais je n'ai aucune nouvelle de ce côté-là non plus. J'ai donc décidé de prendre les devants.» JYK 06:00 - 20/01/2009 Copyright ©️ L'Echo.be Réactions

groseillon

Nombre de messages : 1
Localisation : la louviere
Date d'inscription : 01/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum